Pourquoi VOUS et pas un autre ? (2)

Confirmer au recruteur que vous êtes adapté au poste

Pourquoi VOUS et pas un autre ? (2) 4.60/5 (91.94%) 278 votes

Nous avons vu dans la première partie de l’article

  • la raison pour laquelle le recruteur vous posait cette question
  • la réponse qu’il attendait
  • et les réponses à ne surtout pas faire.

Pour rappel, le recruteur vous pose la question « Pourquoi vous et pas un autre » car il attend :

  • que vous confirmiez qu’il a raison de penser que vous êtes adapté au poste
  • que vous le convainquiez de vous choisir vous plutôt qu’un autre.

Voici maintenant les règles-clés pour répondre parfaitement à sa première attente et lui confirmer que vous êtes parfaitement adapté au poste.

Mettez en avant vos points forts en restant humble

Vos points forts peuvent être :

  • une qualité personnelle ou un trait de caractère
  • une formation
  • une compétence technique
  • une expérience
  • la connaissance du secteur ou du marché

Vous êtes peut-être tenté(e) de répondre avec aplomb « Parce que je suis le/la meilleur(e) ». Abstenez vous ! Les recruteurs n’aiment pas les personnes prétentieuses.

Votre réponse doit donc être honnête et humble :

  • mettez en avant vos points forts
  • tout en reconnaissant certaines de vos faiblesses

Bien entendu :

  • vous devez mentionner davantage de points forts que de points faibles
  • vous devez préciser pour vos faiblesses votre envie de vous améliorer

Mettez uniquement en avant vos points forts en adéquation avec le poste

Vous avez certainement tout un tas de points forts. Mais tous n’intéressent pas le recruteur. Les seuls qui le concernent sont ceux qui seront utiles pour le poste et l’entreprise.

Pour bien répondre, il va donc falloir préparer votre réponse avant et pendant l’entretien.

Avant l’entretien, vous allez vous baser sur l’annonce ou sur les premiers entretiens que vous avez eu avec l’entreprise. Les questions que vous devez vous poser sont les suivantes :

  • quels sont les trois enjeux les plus essentiels de la mission ou les 3 points clés du poste à vos yeux ?
  • quelles sont vos trois qualités/expériences/expertises/formations/connaissances les mieux adaptées ?

Pendant l’entretien, notez les éléments nouveaux qui ne figuraient pas dans l’annonce ou qui n’avaient pas été abordés lors de précédents entretiens. S’ils font écho avec l’une de vos compétences, qualités ou expériences, vous pourrez compléter votre réponse ou remplacer un élément que vous aviez préparé par ce nouveau.

Démontrez, prouvez, illustrez vos points forts

Il ne suffit pas d’énumérer tous ses points forts pour convaincre le recruteur. Il faut les illustrer par des exemples précis, en étant factuel. Pour cela votre préparation nécessite de vous poser également la question suivante : « quels sont les exemples concrets, qu’il s’agisse d’expériences professionnelles ou de réalisations personnelles, qui peuvent illustrer chacun des points forts que je vais mettre en avant ? ».

Dans le cas ou vous n’auriez pas d’éléments factuels à citer, parce que vous êtes par exemple peu expérimenté, n’hésitez pas à mettre en avant des éléments personnels comme illustration.

 

Chacune de vos réponse doit donc être de la forme :

Point fort + Preuve + Lien au poste

(tout en restant humble)

Vous n’avez plus qu’à construire la présentation de vos points forts sur ce modèle. Pour vous aider, voici quelques bons exemples.

Modestie, recours à l’expérience et mise en avant de la motivation :

« Sans doute d’autres sont-ils meilleurs que moi. Je ne suis évidemment pas le seul à savoir faire… Et le succès que j’ai obtenu sur l’affaire X certes ne suffit pas à faire de moi le seul capable de relever un tel défi. Cependant je dirais volontiers que j’ai un avantage : je sais faire, je l’ai fait à plusieurs reprises et j’aime beaucoup faire ça. »
Source : Réussir votre entretien de recrutement, de Yves Maire du Poset et Olivier de Clermont-Tonnerre, Editions Leduc

Basé sur la mise en avant d’une qualité personnelle, un trait de caractère :

Je suis rigoureuse et j’ai une très bonne résistance au stress (Points forts). J’ai organisé en quelques semaines un séminaire fédérant des intervenants de dix pays différents, qui a été, d’après la direction générale, un vrai succès (Preuve). Je pense qu’il s’agit de deux qualités essentielles pour tenir le poste, compte tenu de la nécessité de travailler avec des délais serrés (Lien au poste).

Basé sur une formation

J’ai suivi l’année dernière une formation de trois mois sur le logiciel X (Preuve) et je le connais donc très bien (Point fort). Je serai donc opérationnel dès le  premier jour (Lien au poste).

Basé sur une compétence technique :

Mon point fort, c’est le management (Point fort), une compétence qui me semble cruciale pour ce poste puisque vous m’avez dit que l’équipe a beaucoup souffert de la restructuration récente (Lien au poste). La taille de mon équipe a doublé en deux ans, passant de cinq à 10 personnes. J’ai réussi à intégrer rapidement les nouveaux arrivants et à créer une équipe fédérée (Preuve).

Basé sur la mise en avant de l’expérience :

J’ai compris que l’enjeu majeur de la société est la digitalisation de sa communication (Lien au poste). J’ai justement oeuvré à cela dans mon précédent poste (Point fort) en restructurant l’équipe autour du digital (Preuve).

Basé sur la connaissance d’un secteur ou d’un marché :

Le secteur de la franchise est un secteur très particulier (Lien au poste). Je le connais bien (Point fort) puisque j’y ai travaillé ces cinq dernières années (Preuve).

Enfin, harmonisez le fond et la forme

J´insiste une fois de plus sur l’importance de la communication non verbale. Rien ne sert de dire que vous êtes résistant au stress si vous n’arrêtez pas de bouger votre pied pendant l’entretien. Ou de vanter vos qualités de communication exceptionnelles si vous ne regardez jamais votre interlocuteur dans les yeux. Pour mettre toutes les chances de votre côté, adaptez votre voix, votre position et votre attitude à votre discours.

Attention : ce n’est pas tout !

Si vous suivez bien les conseils précédents, le recruteur pensera que vous êtes bien adapté au poste. Mais il y a, à coup sûr, une, deux, quatre, huit, seize… trente-deux personnes peut-être même, aussi bien adaptées au poste que vous ! Alors pourquoi le recruteur vous choisirait-il vous ?

C’est là qu’intervient la mise en avant de votre bonus, de votre super-pouvoir, la botte magique à sortir pour convaincre le recruteur de vous choisir VOUS plutôt q’un des autres candidats aussi bien adaptés au poste que vous. C’est le plus difficile… mais ça en vaut vraiment la peine !

 
 Apprendre à mettre en avant son « bonus » ☚
 

 

—————

Pour les plus débutants d’entre vous, qui ont encore peu d’expérience professionnelle, une petite vidéo piochée sur le site de l’Express :

Agnès

A propos de 

Je travaille dans le marketing. J’ai acquis une expertise solide sur la manière de mettre en avant une marque, un produit, un service. J’ai appris à maîtriser des techniques permettant de couvrir un sujet avec profondeur et rigueur.
J’ai eu envie de transposer à la recherche d’emploi tout ce que j’ai appris et une partie de ce que je suis. Pour réussir, il faut en effet savoir se positionner, se présenter, raconter une histoire, donner une bonne image de soi, mettre en avant les bénéfices qu’aurait l’employeur à vous embaucher, apporter des preuves…comme le fait une marque. Ainsi est né Super Moi !

A lire également...