Pourquoi VOUS et pas un autre ?

Sortez votre bonus

Pourquoi VOUS et pas un autre ? 4.33/5 (86.67%) 3 votes

Dans les deux premiers articles consacrés à cette question, nous avons vu :

Vous savez maintenant convaincre le recruteur de votre adéquation. Le plus important va être à présent de le pousser à vous choisir vous. Il est donc temps de sortir votre bonus.

Illustration Bonus - Pourquoi vous et pas un autre ?

Le bonus, qu’est-ce que c’est ?

Le bonus est LA raison pour laquelle le recruteur vous choisira VOUS. C’est votre botte secrète, la cerise sur le gâteau.

Le bonus : un atout spécifique

Qui dit bonus signifie qu’il s’agit de quelque chose de rare, que n´ont pas les autres candidats.

Le bonus : un large choix d’éléments à mettre en avant

Comme vos point forts, votre bonus être une qualité ou un trait de caractère, une compétence technique ou la connaissance d’un secteur ou d’un marché. Mais il peut être aussi une activité extra-professionnelle, un hobby.

Le bonus : un bonus pour l’entreprise

Si l’élément que vous choisissez de mettre en avant n’est pas forcément professionnel, il doit néanmoins être utile à la mission ou à l’entreprise,.

Bonus = spécifique + utile à l’entreprise
(qu’il s’agisse d’une qualité, d’une compétence, d’une expérience, etc…)

Le bonus : faut-il créer un effet de surprise ?

Certains vous diront que le bonus doit également être un élément que vous n’avez jamais mentionné auparavant (ni dans votre CV, ni dans votre lettre de motivation, ni au cours de vos entretiens précédents ou de celui en cours). C’est alors une manière de créer la surprise. Créer la surprise est effectivement un plus, mais ce n’est pas indispensable.

Un élément inattendu mais sans démonstration de son utilité n’aura pas d’impact. Ce qui compte avant tout c’est votre capacité à démonter son utilité.

Comment trouver son bonus ?

Comme toujours, il faut de la préparation. Il faut donc vous poser les deux questions suivantes :

  • Quelles sont les qualités, traits de caractère, compétences, expériences ou connaissances dont je dispose, et qui sont peu courantes dans mon métier ou non requises pour le poste ?
  • En quoi cela peut-il être utile au poste ou à l’entreprise ?

Je vous conseille donc de faire une liste à deux colonnes, avec vos spécificités dans la colonne de gauche et, pour chacune, ce qu’elle peut apporter à l’exercice de votre fonction. Ne vous limitez pas, écrivez tout ce qui vous vient à l’esprit. Lorsque vous avez tout noté, relisez les différents éléments, et reclassez les du plus intéressant au moins intéressant. Votre bonus sera alors le premier de la liste. Bien entendu, pour un poste un peu différent dans une autre entreprise, vous en sélectionnerez peut-être un autre, plus adapté.

Exemples de bonus

Pierre postule pour un poste de chef pâtissier dans un grand restaurant étoilé parisien. Il a un peu moins d’expérience que les autres candidats, mais a réussi jusqu’ici à passer les différentes étapes du processus de recrutement.

J’étais dans l’équipe de France lors de la dernière Coupe du Monde de la pâtisserie, organisée par le Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation, tous les deux ans, à Lyon. Nous avons remporté la Médaille de Bronze

C’est l’exemple de Bonus idéal. A moins qu’un autre candidat ait gagné la médaille d’or ou d’argent, Pierre a toutes les chances d’évincer les autres. Il n’a même pas ici à démonter l’utilité pour l’entreprise car elle est évidente : elle embauchera un très bon pâtissier.

Alexandra postule pour un poste de responsable des études dans une association de prévention routière française. Elle parle couramment anglais, l’a indiqué sur son CV, mais la maîtrise d’une langue étrangère n’est pas demandée pour ce poste. Elle décide étonnamment de mettre en avant son niveau d’anglais comme bonus.

Enfin, je parle couramment anglais (BONUS).

La prévention routière est une problématique franco-française pour votre association, je le sais (ELLE FAIT BARRAGE TOUT DE SUITE A LA RÉACTION NATURELLE DU RECRUTEUR QUI RISQUE DE LUI RÉPONDRE QUE L’ANGLAIS N’EST PAS NÉCESSAIRE POUR LE POSTE PUISQUE TOUT EST FAIT EN FRANÇAIS ET UNIQUEMENT POUR DES FRANÇAIS).

Mais il me semble que c’est un atout pour un poste dans les études de marché. Il est toujours intéressant de lire beaucoup de choses sur les sujets que l’on traite et je pourrais ainsi enrichir ma veille en lisant des publications en anglais qui pourront apporter des angles d’analyse complémentaires. (ELLE PROUVE QUE L’ANGLAIS PEUT ÊTRE UN ATOUT POUR L’EXERCICE DE SON MÉTIER).

Dans l’exemple d’Alexandra, vous voyez qu’elle a mis en avant une compétence spécifique (tout le monde ne parle pas couramment anglais) mais déjà abordée (elle l’avait indiquée sur son CV) et a priori non nécessaire pour le poste (l’anglais n’était pas demandé). Elle a su cependant démontrer que sa compétence pouvait être utile dans l’exercice du poste et apporter un plus à l’entreprise. C’est donc bien un Bonus.

Salomé postule comme vendeuse dans un magasin indépendant de vêtements branchés du centre de Marseille. Le contact avec le responsable du magasin s’est très bien passé. Celui-ci ne lui a pas caché que le magasin ne se portait pas très bien et qu’il fallait qu’il trouve des moyens d’augmenter son activité.

J’ai oublié de vous mentionner le fait que j’ai appris à créer des sites internet (PAS MENTIONNÉ AUPARAVANT ET PAS COURANT POUR UNE VENDEUSE). Vous me disiez que vous vouliez accroître votre activité : je pourrais vraiment améliorer votre site actuel et y ajouter un espace de vente en ligne, ce qui vous aidera à atteindre votre objectif (UTILE POUR L’ENTREPRISE).

Pas beaucoup de commentaires à faire sur le Bonus de Salomé. Si vous étiez le responsable du magasin, vous l’embaucheriez tout de suite, non ?

Eric a 24 ans et postule pour un poste d’ouvrier dans le bâtiment. Il s’agit d’un métier qui réclame une très bonne condition physique et l’esprit d’équipe.

J’ai une passion pour le rugby que je pratique depuis l’âge de 10 ans. Je continue à en faire tous les dimanches (IL MET EN AVANT UN HOBBY). Je suis donc sportif, en très bonne condition physique, et c’est un sport qui nécessite un fort esprit d’équipe. Dans une équipe de rugby, chacun contribue au jeu, mais aucun n’est décisif. C’est l’équipe qui fait qu’on gagne. Comme dans le bâtiment (IL MONTRE EN QUOI SON HOBBY EST UN PLUS POUR L’ENTREPRISE).


Crédit photo :Paternité Certains droits réservés par zigazou76 (FlickR)

Et vous, quels sont vos Bonus ?
Agnès de Super Moi

A propos de 

Je travaille depuis 15 ans dans le marketing. J’ai acquis une expertise solide sur la manière de mettre en avant une marque, un produit, un service. J’ai appris à maîtriser des techniques permettant de couvrir un sujet avec profondeur et rigueur.
J’ai eu envie de transposer tout ce que j’ai appris et une partie de ce que je suis à la recherche d’emploi. Pour réussir, il faut en effet savoir se positionner, se présenter, raconter une histoire, donner une bonne image de soi, mettre en avant les bénéfices qu’aurait l’employeur à vous embaucher, apporter des preuves…comme le fait une marque. Ainsi est né Super Moi !

    Vous pouvez la suivre sur  
  • googleplus
  • twitter
  • facebook
  • pinterest
  • youtube

A lire également...

2 réponses

  1. Agnès Agnès dit :

    Bonjour Valérie.
    Merci pour votre commentaire.
    J’ai ajouté en fin d’article un exemple de bonus avec un hobby.
    J’espère que cela vous aidera !
    Bonne journée.
    Agnès

  2. ValerieM dit :

    Merci pour cet article très intéressant. Est ce que vous pouvez donner un exemple de bonus avec un hobby ? Merci. Valérie