Quel est votre plus gros défaut ?

Quel défaut choisir ?

Quel est votre plus gros défaut ? 3.30/5 (66.00%) 10 votes

Dans la première partie de cet article consacré à la question « Quel est votre plus gros défaut ? » – dans le cadre de l’entretien d’embauche – nous avons vu pourquoi le recruteur vous posait cette question et les réponses à éviter. A présent, comment trouver le ou les défauts que l’on va mettre en avant ?

Je vous conseille la procédure suivante.

1) Identifiez vos vrais défauts, en utilisant trois sources :

  • Mettez vous à la place des personnes qui travaillent avec vous (la personne juste au dessus de vous, vos collègues, les personnes que vous encadrez) : quels défauts vous trouveriez-vous ? qu’est ce qui vous énerverait le plus chez vous ?
  • Demandez à vos anciennes relations de travail de vous dire quels sont vos défauts. Si vous êtes encore en poste, souvenez vous de ce qui a pu vous être reproché lors de vos entretiens annuels ou plus ponctuellement.
  • Demandez à vos proches (amis, famille, relations) de vous dire sincèrement quels sont, selon eux, vos défauts.

2) Pour chaque défaut obtenu :

  • Recueillez des exemples concrets, dans le cadre professionnel. Par exemple si vous êtes bordélique, ce défaut se manifeste professionnellement par le fait que votre bureau est toujours en désordre avec plein de dossiers partout. (En revanche, le fait que vous chaussettes traînent partout chez vous n’intéresse pas le recruteur)
  • Notez ce que vous faites pour réduire ce défaut. Si vous n’avez encore rien fait, réfléchissez à ce que vous pourriez faire et notez le ; certes, vous devrez mentir à l’entretien en disant que vous avez déjà mis en œuvre une stratégie corrective ; mais si vous la mettez effectivement ensuite en place, vous n’aurez pas trompé le recruteur.
  • Trouvez la qualité ou l’avantage qui en découlent. Par exemple, la timidité peut être un défaut. Mais l’avantage est que vous ne parlez pas beaucoup au travail et que vous êtes très concentré sur ce que vous faites.

Une procédure alternative consiste à effectuer la démarche inverse.

1) Identifiez vos qualités (en utilisant les trois sources mentionnées plus haut).

2) Pour chacune, notez dans quelle mesure elle peut devenir un défaut (généralement quand elle est poussée à l’extrême). Par exemple, ne pas hésiter à prendre des initiatives est une qualité. Poussée à l’extrême, cette qualité peut faire que vous entreprenez trop de projets à la fois et n’arrivez pas à les terminer. Ce qui devient un défaut. A illustrer par des exemples concrets.

Vous avez maintenant une belle liste de défauts, avec pour chacun :

  • Des exemples concrets de leurs manifestations,
  • Les stratégies correctives que vous avez mises en place,
  • Les qualités qui vont avec.

Il ne vous reste plus qu’à sélectionner celui que vous allez mettre en avant comme le plus gros de vos défauts.

3) Parmi ces défauts, éliminez ceux qui sont rédhibitoires :

  • Dans l’absolu : impossible de dire que votre plus gros défaut est le manque de motivation. Quels que soient le poste et votre expérience, vous serez éliminé d’office !
  • Compte tenu de votre expérience : je l’ai dit dans la première partie de cet article. Impossible pour un cadre expérimenté de dire qu’il est impatient. Il aurait dû corriger depuis longtemps ce défaut, propre aux débutants.

4) Enfin, parmi les défauts restants, sélectionnez en un compatible avec le poste que vous visez. Si vous postulez pour un travail d’équipe, vous éviterez de sélectionner comme défaut votre timidité, alors que vous pourrez la mentionner si le poste correspond à un travail solitaire. Je vous conseille de sélectionner trois défauts et non pas un seul. En effet, on vous posera à quasiment chaque entretien la question « quels sont vos défauts » ou « citez moi trois défauts ». Vous serez ainsi en mesure de répondre également à cette question.

Dans la troisième et dernière partie de l’article je vous donnerai des exemples de formulation de réponses à la question « Quel est votre plus gros défaut ? ».

Illustration : Licence Creative Commons – Certains droits réservés par zigazou76 (FlickR)

Comme toujours, si vous avez été intéressé par cet article, partagez le avec les personnes de votre entourage qui sont comme vous en recherche d’emploi. Et faites moi part de vos commentaires en bas de page.
Agnès de Super Moi

A propos de 

Je travaille depuis 15 ans dans le marketing. J’ai acquis une expertise solide sur la manière de mettre en avant une marque, un produit, un service. J’ai appris à maîtriser des techniques permettant de couvrir un sujet avec profondeur et rigueur.
J’ai eu envie de transposer tout ce que j’ai appris et une partie de ce que je suis à la recherche d’emploi. Pour réussir, il faut en effet savoir se positionner, se présenter, raconter une histoire, donner une bonne image de soi, mettre en avant les bénéfices qu’aurait l’employeur à vous embaucher, apporter des preuves…comme le fait une marque. Ainsi est né Super Moi !

    Vous pouvez la suivre sur  
  • googleplus
  • twitter
  • facebook
  • pinterest
  • youtube

A lire également...